Comment prévenir les problèmes gynécologiques

les problèmes gynécologiques

Voici nos conseils pour la prévention et le traitement des problèmes gynécologiques.

S'ils ne nécessitent pas systématiquement la prise de médicaments, n'hésitez pas à consulter si les symptômes persistent.

Mycoses vaginales

Elles correspondent à l’invasion de la muqueuse par un champignon microscopique. Elles touchent 3 femmes sur 4.

Les symptômes sont les démangeaisons vulvaires intenses, les pertes blanchâtres voire jaunâtres.., inodores et une sensation de brûlures juste après avoir uriné. En principe, il n’y a pas de fièvre.

Les facteurs de risques sont la modification hormonale ( règles, grossesse...), prise récente d’antibiotiques ou de corticoïdes ou de coirticoïdes, pilule, hygiène intime mal adaptée ou insuffisante, port de sous-vêtements synthétiques, bains ou jacuzzi mal désinfectés.

La cystite

Inflammation de la vessie le plus souvent liée à une infection principalement d’origine bactérienne. Elle touche principalement les femmes. Les symptômes sont l’envie très fréquente d’uriner avec une sensation de brûlures. Les urines sont troubles, voire teintées de sang. Les facteurs de risques sont la modification hormonale, l'hydration insuffisante, la constipation, les bains répétés en piscine, la succession de traitements antibiotiques. Consulter un médecin en cas de fièvre plus importante (>38°C) et de douleurs rénales.

Les règles douloureuses

Elles sont dues à une chute en estrogènes qui augmentent la contraction des muscles de l’utérus juste avant les règles. Elles peuvent s’accompagner de nausées, fatigue, malaises, maux de tête. Cela touche principalement les adolescentes. Les douleurs s’estompent avec le temps et peuvent même disparaître après la première grossesse. Les facteurs de risques sont le surpoids, le tabac, le stress, l’anxiété, le manque d’activité physique.

Conseils complémentaires à un traitement

En cas de mycose

  • Traiter les mycoses vaginales avec des ovules accompagnées d'une émulsion fluide ou d'une crème antifongique. Les ovules se placent le soir au coucher.
  • Utiliser une solution lavante alcaline ou à bas de thym pendant toute la durée de l’infection.
  • Faire des bains de siège dans le mélange d’une cuillère à soupe de bicarbonate de sodium par litre d’eau tiède pour apaiser.
  • Éviter les rapports sexuels pendant le traitement ! De plus, les préservatifs peuvent être endommagés par les ovules.
  • Ne pas interrompre un traitement local (ovules...) en cas de règles.

Une mycose vaginale sans amélioration au bout de 3 jours de traitement nécessite la consultation d’un médecin !

En cas de cystite

  • Il existe des traitements adjuvants aux médicaments prescrits :
    - Des produits de phytothérapie avec des propriétés antiseptiques (busserole).
    - Des produits diurétiques afin de faciliter l'élimination de la bacterie (orthosiphon, théier, maté).
  • Boire 1,5 à 2 l d’eau / jour sans aller au-delà pour ne pas fatiguer les reins. En cas de traitement sous antibiotique, réduire les boissons pour laisser agir le traitement
  • Utiliser une solution lavante neutre ou alcaline.

Une cystite qui dure depuis plusieurs jours nécessite la consultation d’un médecin !

En cas de règles douloureuses

  • Prendre un anti-inflammatoire (ibuprofene, sauf s'il existe des contre-indications à son emploi), associé à un antispasmodique plutôt que du paracétamol et ce dès les premiers signes de douleur.
  • L'aspirine est fortement déconseillée.
  • Éviter alcool, tabac et café avant et pendant les périodes de menstruation.
  • Placer du chaud sur le bas-ventre.

Consulter un médecin si les douleurs sont invalidantes !

Prévention

En cas de mycose

  • Ne pas faire sa toilette intime avec un gant, c’est une source de contamination et c’est irritant.
  • Éviter les bains.
  • Sécher soigneusement les muqueuses.
  • Ne pas porter de maillot de bain mouillé, changer de maillot de bain après chaque baignade.
  • Il est possible de régénérer la flore vaginale par des traitements locaux ou à avaler, demandez conseil à votre pharmacien.
  • Il existe des tampons périodiques imprégnés de probiotiques.
  • Traiter le partenaire en cas de mycose !

En cas de cystite

  • Éviter les boissons acidifiantes (thé, café, alcool) qui acidifient l’urine ce qui facilite le développement des microbes.
  • Buvez plus d'un litre d'eau par jour.
  • Aller aux toilettes dès que l'envie se fait ressentir.
  • S’essuyer avec le papier hygiénique en allant d’avant vers l’arrière pour éviter la contamination par les matières fécales.
  • Ne pas se nettoyer excessivement.
  • Éviter les sous-vêtements en fibres synthétiques. Privilégier le coton.
  • La canneberge empêche les bactéries de s’accrocher à la paroi de la vessie et permet d’éviter certaines infections. Demandez conseil à votre pharmacien.

En cas de règles douloureuses

  • Éviter les activités intensives les premiers jours des règles.
  • La phytothérapie peut vous aider, demandez conseil à votre pharmacien.

En cas de persistance, d’aggravation des symptômes ou d’apparition d’effets secondaires au traitement, consultez votre médecin ou demandez conseil à votre pharmacien.

Les médicaments vous ont été conseillés à titre personnel et dans le cadre d’une pathologie précise. Ne les donnez pas à une autre personne, ne les réutilisez pas, même en cas de symptômes identiques, sans l’avis et le conseil d’un professionnel de santé !

Rechercher une pharmacie

Chercher la pharmacie la plus proche: