Maladie d’Alzheimer :
Savoir repérer les premiers symptômes

 

Vous avez oublié un rendez-vous, vous ne retrouvez plus facilement vos affaires, vous cherchez vos mots quand vous parlez… Est-ce le début d’une maladie d’Alzheimer ? Devez-vous consulter un médecin ? Découvrez les réponses dans cet article.

Les chiffres clées de la maladie d'Alzheimer

Avec le vieillissement de la population, la maladie d’Alzheimer devient une pathologie de plus en plus fréquente : elle touche  5 % des plus de 75 ans et 20 % des plus de 80 ans. On estime, en France, que plus de 800 000 personnes sont atteintes, et ce nombre devrait doubler d’ici 20 ans.

Malheureusement, elle n’est diagnostiquée actuellement que chez la moitié des personnes atteintes, alors qu’un diagnostic au bon moment permet de bénéficier rapidement d’une prise en charge adaptée, pluridisciplinaire, à même d’améliorer la qualité de vie.


LES PREMIER SIGNES

Le diagnostic est souvent effectué au cours des consultations mémoire réalisées par des spécialistes (gériatres, psychiatres, neurologues), mais c’est généralement le médecin traitant qui est vu en premier. D’où l’intérêt d’aller le consulter dès l’apparition des premiers signes évocateurs d’une maladie d’Alzheimer. Justement, quels sont ces signes ? « Cela peut commencer par des oublis, indique Vincent Nadeau, pharmacien dans le Maine-et-Loire. Oublier de faire des courses, par exemple, et se retrouver avec un réfrigérateur quasiment vide. Cela peut se manifester aussi par des retards aux rendez-vous, alors que la personne était très ponctuelle, ou par un changement dans l’hygiène et l’habillement.

A l’officine, nous pouvons remarquer ce genre de choses : un client qui était très coquet et qui, deux ou trois fois de suite, vient avec une chemise tachée sans que cela lui pose de problèmes, un client qui vient plusieurs fois dans la semaine réclamer des médicaments que nous lui avons pourtant fourni la semaine d’avant, ou qui oublie systématiquement sa Carte Vitale… Dans ce cas, nous en parlons à ses proches ou nous contactons directement le médecin généraliste pour lui faire part de notre inquiétude. Il pourra alors faire passer des tests au patient à la prochaine consultation et l’inviter à consulter l’orthophoniste et le psychologue pour un bilan plus complet. Et, en cas de suspicion d’une maladie d’Alzheimer, il faudra prendre rendez-vous au service de neurologie de l’hôpital pour un bilan encore plus complet. Mais il faut rappeler qu’on peut avoir des trous de mémoire sans être atteint de la maladie d’Alzheimer. En cas de doute, il faut consulter son médecin. »

Pour vous aider à distinguer les pertes de mémoire sans gravité et les pertes de mémoire plus problématiques qui doivent inviter à consulter votre médecin, nous vous invitons à faire le questionnaire qui est téléchargeable

En savoir plus :

Contactez l’association France Alzheimer départementale la plus proche de chez vous, via le numéro unique : 0 811 112 112.
Retrouvez les consultations mémoire et CMRR (Centres Mémoires de Recherche et de Ressources) sur le site du gouvernement dédié au Plan Alzheimer :
www.plan-alzheimer.gouv.fr/-les-acteurs-du-plan-alzheimer-pres-.html


Sources :
- Proult M. Épidémiologie, diagnostic et traitement de la maladie d’Alzheimer. Actualités
pharmaceutiques, 2009 ; 481 : 10-2.
- Defontaines B. Maladie d’Alzheimer. Peut-on faire un diagnostic précoce ? Neurologie
MG. 2008. Hors Série n°1 : 11-6.

Rechercher une pharmacie

Chercher la pharmacie la plus proche: