Armoire à pharmacie : 5 conseils pour bien gérer son contenu

L’accumulation de médicaments, la perte des notices ou encore un emplacement non adapté peuvent être la source d’incidents domestiques. Pour le bien-être et la sécurité de la famille, voici nos recommandations pour gérer le contenu de votre armoire à pharmacie.

1 - CHOISISSEZ LE BON ENDROIT

Même emballé, un médicament reste sensible aux conditions ambiantes. Ainsi, l’atmosphère très humide d’une salle de bain ou les lieux exposés aux températures extrêmes (radiateur, fenêtre, habitacle automobile) ou à une trop grande lumière sont à éviter.

Les médicaments doivent également être placés hors de portée des enfants, de préférence en hauteur, dans une armoire équipée d’une fermeture à clé.

L’emplacement idéal ? Une armoire à pharmacie hermétique (en hauteur) dans la chambre à coucher des parents afin d'éloigner son contenu des enfants.

2VÉRIFIEZ LA TEMPERATURE DE CONSERVATION

Dans la plupart des cas, hors mention spéciale, les médicaments doivent être conservés à température ambiante et dans un endroit sec.

Néanmoins, tous les médicaments ne se conservent pas forcément dans l’armoire à pharmacie : ayez le réflexe de vérifier la notice d’accompagnement qui indique toujours clairement les conditions particulières.

Par exemple, certains vaccins ou certaines insulines se conservent entre +2°C et 8°C et doivent rester dans le réfrigérateur (et non dans le congélateur) dans un emplacement à température stable. Évitez pour ce faire le bac à légumes et la porte du réfrigérateur.

D’une manière générale, les suppositoires, ovules, crèmes… sont assez sensibles aux élévations de température, alors que les formes sèches (comprimés) le sont beaucoup moins.

3CONSERVEZ LE MÉDICAMENT DANS SON EMBALLAGE

Le médicament doit toujours être conservé avec la notice et dans son emballage d’origine car ce dernier le protège.

Même si les liquides ne montrent pas de signes visibles, ce sont les produits les plus sensibles aux variations de température.

Par ailleurs, cette précaution permet également de ne pas confondre deux médicaments, et d’avoir rapidement accès aux informations importantes telles la date de péremption, les composants, les effets secondaires, la posologie (quand elle est présente) ou encore le numéro de lot.

Enfin, conservez les ordonnances des médicaments sous prescription dans cette même boite à pharmacie.

4MARQUEZ TOUT LE CONTENU DE VOTRE ARMOIRE A PHARMACIE !

Marquez sur la boîte au feutre noir les dates de péremption pour ne pas avoir à les chercher trop longtemps, mais également les dates d’ouverture pour les flacons, sirops ou collyres.

Marquez également le nom du membre de la famille qui utilise le traitement, notamment pour les pulvérisateurs, afin d’éviter de transmettre bactéries et microbes à toute la famille !

Rédigez un mini mémo pour les posologies des médicaments courants, surtout si vous avez tendance à égarer les notices, et placez le toujours au même endroit, dans l’emplacement choisi pour conserver vos médicaments.

Affichez les numéros importants : SAMU, SOS médecins, centre antipoison, numéro de téléphone du médecin traitant...

5FAITES LE TRI DANS VOTRE ARMOIRE A PHARMACIE TOUS LES 6 MOIS

Eliminez du contenu de votre armoire à pharmacie tous les produits dont l’apparence est visiblement modifiée, comme un suppositoire fondu, car cela peut être un indicateur d’une modification des propriétés pharmaceutiques.

N’utilisez pas les médicaments après leur date limite, et prêtez une attention plus particulière aux sirops, solutions buvables et collyres qui se conservent sur une durée plus courte.

La date de péremption est indiquée par le mois (2 premiers chiffres inscrits sur la boîte) et l’année (derniers chiffres).

Habituellement, le délai de conservation est de deux ans, mais peut s’étendre à cinq ans pour certains produits très stables.

Prenez l’habitude de vous débarrasser de tous les traitements qui n’ont plus d’utilité, mais que vous stockez « au cas où », hormis ceux dont vous avez besoin régulièrement : triez-les dans un sac et amenez-les à votre pharmacien.

Pour plus d’information sur la collecte des médicaments non utilisés, n’hésitez pas à en parler à votre pharmacien ou à vous informer sur le site www.cyclamed.org. 

 

Source : Alphega Pharmacie Magazine N°25 – automne 2013

Rechercher une pharmacie

Chercher la pharmacie la plus proche: