Traitement allergie

La prévention et le traitement des allergies saisonnières

Les allergies sont nombreuses, et plus ou moins handicapantes selon leur degré de gravité ou les zones du corps qu'elles touchent. Voici nos conseils pour savoir comment traiter ces différentes allergies.

Qu'est-ce qu'une allergie ?

L’allergie correspond à une réaction exagérée du système immunitaire face à la présence d’éléments environnementaux qui en principe, ne sont pas nocifs.

La plupart du temps seulement gênante, il faut néanmoins consulter rapidement un médecin en cas de gêne respiratoire, de gonflement de la gorge ou de la langue, de difficultés à déglutir ou d’œdème généralisé.

Il est aussi vivement conseillé de consulter en cas de piqûres en grande quantité sur le visage, la gorge ou les parties génitales.

Les différentes pathologies et leurs symptômes

Les allergies peuvent toucher toutes les parties du corps : nez qui coule, yeux qui piquent ou gorge qui enfle, etc.
 
Voici les principales pathologies et leurs symptômes :

Le rhume des foins

C’est une inflammation de la muqueuse nasale caractérisée par :
  • Des éternuements en salves.
  • Un écoulement nasal abondant et clair.
  • Le nez bouché.
  • Des démangeaisons nasales.
Il peut aussi y avoir des picotements de la gorge ou des yeux, des troubles olfactifs et des maux de tête.

La conjonctivite allergique

C’est une inflammation de la conjonctive oculaire caractérisée par les deux yeux rouges, larmoyants, avec des démangeaisons ou une sensation de corps étranger.
 

La lucite estivale

C’est une allergie cutanée liée au soleil qui se caractérise par de petites tâches rouges et des démangeaisons surtout au niveau du décolleté, des bras, du dessus des mains et des pieds. Elle est due aux UVA et non aux UVB, contrairement aux coups de soleil.
 

Le traitement et la prévention des allergies

Dans tous les cas, éviter le contact des allergènes !

L'allergie aux pollens

  • Se laver les mains et se moucher souvent
  • Se nettoyer régulièrement les fosses nasales, les yeux et même les cheveux
  • Éviter de sécher le linge dehors
  • Couper l’herbe régulièrement en portant un masque

L’allergie au soleil

  • Éviter de sortir entre 12 h et 16 h où le soleil est le plus haut
  • Porter des vêtements couvrants
  • Utiliser une crème protectrice à fort indice.

La conjonctivite allergique

  • Éviter de porter des lentilles, elles empêchent l’évacuation des allergènes
  • Ne pas se frotter les yeux en cas de démangeaisons, mais utiliser un collyre
  • Se laver les mains avant d’utiliser un collyre
  • Respecter la durée maximale d’utilisation d’un flacon ouvert
  • Privilégier pour les collyres, les conditionnements en unidose qui sont sans conservateurs.

Le rhume des foins

  • Éviter de fumer, cela irrite la muqueuse de la gorge et du nez et les rend beaucoup plus sensibles aux allergènes
  • Se laver les fosses nasales matin et soir pour éliminer les allergènes
Pour les symptômes gênants, il est possible de se faire désensibiliser. Parlez-en à votre médecin généraliste.

Les piqûres d’insectes

  • Ne pas appliquer de vinaigre sur la piqûre, mais un désinfectant. Il est possible d’appliquer une compresse imbibée d’alcool si la piqûre est gonflée, mais c’est douloureux s’il y a une lésion et cela fera peler la peau.
  • Ne pas appliquer de glaçon non plus car le froid augmente la durée d’action du venin
  • Utiliser un diffuseur électrique dans les chambres
  • Utiliser des répulsifs cutanés, c’est le meilleur moyen de ne pas se faire piquer. Leur application sur plusieurs endroits du corps est à renouveler toutes les 8 h environ, 3 fois par jour maximum en fonction de l’âge de la personne et de la composition du produit
  • Possibilité d’imprégner les vêtements
  • Attention à l’huile essentielle de citronnelle, elle est allergisante
  • L’âge, les antécédents, les femmes enceintes... sont autant de critères qui interviennent dans le choix d’un répulsif. Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien pour connaître les produits adaptés à votre cas.

La lucite estivale et l’intolérance au soleil

  • Préparer sa peau avec des extraits de carottes et tomates. Ils augmentent la tolérance au soleil. Mais cela ne protège pas des coups de soleil !
  • S’exposer progressivement au soleil (30 minutes les premières fois en évitant entre 12 h et 16 h)
  • Utiliser une crème protectrice à fort indice : un fort indice n’empêche pas de bronzer.
En cas de persistance, d’aggravation des symptômes ou d’apparition d’effets secondaires au traitement, consultez votre médecin ou demandez conseil à votre pharmacien. Les médicaments vous ont été conseillés à titre personnel et dans le cadre d’une pathologie précise. Ne les donnez pas à une autre personne, ne les réutilisez pas, même en cas de symptômes identiques, sans l’avis et le conseil d’un professionnel de santé !
 
 
 

Rechercher une pharmacie

Chercher la pharmacie la plus proche: