Jambes lourdes que faireJambes lourdes et oedèmes, que faire pour vous soulager au quotidien ?

Les jambes qui gonflent et une sensation de fourmillement ? Vous avez reconnu les symptômes qui accompagnent les jambes lourdes, mais que faire ? Voici quelques conseils pour trouver un traitement adapté.

Pourquoi a-t-on les jambes lourdes ?

Les veines permettent de ramener le sang vers le cœur. Au niveau des jambes, la contraction des mollets et l’écrasement de la voûte plantaire lors de la marche facilitent la remontée du sang.
Mais 80 % des femmes et en général 1 personne sur 3 souffrent d’insuffisance veineuse.
Les premiers signes sont une sensation de lourdeur des jambes accompagnée d’un gonflement et de fourmillements, surtout en fin de journée. Il est important d’agir dès les premiers signes pour éviter d’en arriver à des varices qui correspondent à une poche de sang dans une veine.
 

Les facteurs privilégiant l’apparition des jambes lourdes :

  • L’âge (qui fragilise les veines), l’hérédité et le sexe
  • Les pieds creux : diminution du phénomène d’écrasement
  • Les habitudes alimentaires et l’excès de poids qui entraînent plus de pression sur les jambes
  • Le mode de vie et le travail : le port de charges lourdes et les stations prolongées debout ou assis peuvent gêner la circulation
  • La chaleur : la température favorise la dilatation des veines et le sang a plus tendance à stagner dans les jambes
  • Les variations hormonales (grossesse, ménopause, pilules contraceptives oestroprogestatives) : elles facilitent l’apparition de variscosités ou de varices
  • Les vêtements trop serrés
  • Le tabac

Soulager et traiter les jambes lourdes

  • Surélever les jambes de 10 à 15 cm pour faciliter le retour veineux autant que possible en particulier le soir dans son lit (mettre un oreiller ou une cale sous le matelas au niveau des pieds par exemple)
  • Se masser régulièrement les jambes de bas en haut
  • Se doucher les jambes, de bas en haut, avec de l’eau tiède puis progressivement froide
  • Faire du « pédalage jambes en l’air »

Les veinotoniques

  • Utilisez dès les premiers symptômes, des veinotoniques. Ils sont majoritairement formulés à base de plantes telles que l’hamamélis, la vigne rouge, le viburnum, le marronnier d’inde, le fragon...
  •  Sous forme orale (comprimés, solutions, et ampoules buvables) : ils peuvent être pris en cure régulière pour plus d’efficacité à long terme.
  • Sous forme de gel et de gelée : en application locale 2 à 3 fois par jour. Ils permettent de soulager instantanément la sensation de jambes lourdes en procurant un effet rafraîchissant instantané.

Les produits de compression

  • Les bas, collants et chaussettes de compression veineuse sont des dispositifs médicaux. Prescrits par votre médecin et partiellement pris en charge par la sécurité sociale, ces produits permettent d’améliorer le retour veineux.
  • Une fois enfilé sur la jambe, le produit exerce une pression dégressive, de la cheville vers le haut de la jambe. Cette pression permet de réduire le diamètre des veines anormalement dilatées et de résorber l’oedème. Certains gels veinotoniques peuvent être appliqués directement sur les collants pour un soulagement rapide dans la journée.

    Demandez conseil à votre pharmacien pour associer les solutions orales et les gels à appliquer localement

Prévention

  • Éviter de rester assis ou debout trop longtemps
  • Éviter la pratique de sport avec des pressions brutales : tennis, football... ou de piétiner.
  • Privilégier les sports doux comme la marche à pied, le cyclisme, la natation, pour activer la circulation veineuse
  • Éviter les fortes sources de chaleur
  • Privilégier les aliments riches en antioxydants : les fruits et légumes en général : vitamine C (kiwi, agrumes...), vitamine A (carottes, tomates...), vitamine E (céréales complètes…), polyphénols (vin rouge, chocolat...), flavonoïdes (thé vert…)
  • Éviter les aliments réputés favoriser l’accumulation sanguine des veines : alcool, épices, café, thé, tabac
  • En cas de surcharge pondérale, perdre du poids
  • Éviter de porter des vêtements trop serrés (pantalons, bottes)
  • Éviter de porter des talons trop haut ou trop bas
  • Porter des bas, collants ou chaussettes de compression
  • Eviter les sources de chaleur : l’exposition des jambes au soleil, les saunas et hammams, les bains trop chauds...

Les signes d’alerte nécessitant une consultation médicale(1,2)

Un avis médical est nécessaire dans certaines situations, notamment si :
  • Les symptômes sont localisés au niveau d’un seul membre inférieur
  • les douleurs surviennent de façon brutale.
  • les symptômes s’accompagnent d’autres signes de gravité comme rougeur, induration locale, œdème unilatéral (gonflement). Ces signes peuvent être les symptômes d’une maladie plus grave, un avis médical s’impose.
 
 
(1) D. Mottier, C Leroyer, Thrombose veineuse profonde et embolie pulmonaire. La revue du
praticien. Vol. 55. 2005
(2) D. Juillard-Delsart et al. Thrombose veineuse : diagnostic et traitement. Encyclopédie
médico-chirurgicale 24 : 018-8-10, 2000, 9p.