Grâce à une prise en charge adaptée, vous pouvez faire baisser votre tension artérielle

L'hypertension artérielle - que l’on appelle aussi « HTA » - est la maladie la plus fréquente dans notre pays… mais aussi dans le monde1. Elle n’est pourtant pas une fatalité. Avec une prise en charge adaptée et des modifications du mode de vie, il est tout à fait possible de faire baisser durablement sa tension.

Un bénéfice qui n’est pas des moindres puisque l’HTA induit un vieillissement accéléré d’organes cibles comme le coeur, le cerveau et les reins. Elle serait notamment la 1ère cause des accidents vasculaires cérébraux en France1.

Quelles mesures prendre pour faire baisser sa tension ? 

L’hypertension artérielle est plus que jamais d’actualité. Elle touche aujourd’hui près d’1 adulte sur 3 dans le monde, avec une  proportion qui augmente avec l’âge2. Pourtant, beaucoup de patients hypertendus s’ignorent encore, faute de symptômes ressentis pour cette maladie silencieuse qui avance à grand pas. Tour d’horizon des mesures efficaces pour agir sans attendre !

Prévenir l’HTA, c’est possible !

L’augmentation observée du nombre de personnes hypertendues est avant tout la conséquence du vieillissement des populations. Mais c’est aussi une conséquence des changements de nos modes de vie, avec une sédentarité plus présente et des usages alimentaires inadaptés à nos besoins. Si l’âge et l’hérédité sont des causes non modifiables d’hypertension artérielle, il est possible de diminuer le risque en adoptant très tôt un mode de vie qui préserve sa santé cardiovasculaire2 .

Une démarche de prévention d’autant plus efficace lorsque l’on sait qu’il est souvent difficile d’arrêter de fumer en cas de longue dépendance ou de lutter contre un surpoids bien installé depuis des années.

Se faire dépister : quand ? comment ?

En France, on estime que 4 millions de personnes seraient hypertendues sans le savoir3! Alors pour surveiller sa tension, une  seule solution : il est nécessaire de mesurer (ou faire mesurer) ses chiffres tensionnels régulièrement.

Les recommandations médicales proposent une évaluation tensionnelle une fois par an, à partir de 40 ans. Un dépistage qui peut se réaliser lors d’une consultation médicale ou encore avec un appareil automatique à la pharmacie ou chez soi.

Le diagnostic d’une hypertension artérielle installée sera validé par le médecin, après l’analyse d’une série de mesures tensionnelles au repos.

Ne pas baisser la garde !

Le traitement de l’hypertension artérielle s’envisage au long cours. Les mesures diététiques et l’activité physique sont les premiers « remèdes » contre l’HTA4. Mais bien souvent, un traitement médicamenteux spécifique doit y être associé pour équilibrer une tension trop élevée4. Les médicaments « antihypertenseurs » sont très efficaces, à condition d’une prise régulière et prolongée.

Si vos oublis de prise deviennent fréquents, parlez-en vite avec votre médecin. Une tension bien équilibrée aujourd’hui, vous protégera demain de graves complications encore trop souvent ignorées.

 

Sources :

1. Objectif 2015, 70 % d’hypertendus contrôlés ». Livret d’information réalisé et diffusé dans le cadre du plan d’action national « Accident vasculaire cérébral » 2010-2014

2. Données OMS. 2013.

3. Comité français de lutte contre l’HTA. « Suivez le guide ». Livret d’information grand public. 2013.

4. SFHTA. Recommandations de prise en charge de l’hypertension artérielle de l’adulte. Janvier 2013.

 

 

Rechercher une pharmacie

Chercher la pharmacie la plus proche: